Messages d'approche à la main, templates, automatisation : que choisir ?

10 juin 2021

Aujourd’hui, nous allons traiter d’un débat houleux dans le monde du recrutement : est-ce qu’automatiser ses messages d’approche candidat est forcément une mauvaise chose ? Jusqu’où pousser l’automatisation ?

Nous allons nous pencher sur les 3 façons d’écrire ses messages d’approche :

  • - 1 : entièrement à la main en repartant d’une feuille blanche à chaque fois
  • - 2 : avec un modèle de message que l’on personnalise ensuite. Ces modèles peuvent être soit sur un bloc-note, soit dans un outil comme Textblaze ou Huntool
  • - 3 : automatiquement, en envoyant le même message à un groupe de candidats : soit par email, soit sur Linkedin avec un outil de type Prospectin ou Phantombuster.

Quels sont les avantages et inconvénients de ces 3 méthodes et quand les choisir ?

1 - 100% manuel : pour les moutons à 18 pattes ou les contacts déjà engagés

Avantage d'un message manuel : hyper personnel, ce type de message vous assurera des taux de réponse au top avec une adéquation optimale entre le message et le profil (si le message est bien écrit, bien sûr).

Inconvénients des messages manuels : chronophage, vous repartez d'une feuille blanche à chaque message. Il faut donc être inspiré à chaque fois ! Vous aurez plus de chance de laisser passer une erreur d'inattention ou une faute d'orthographe. Par ailleurs, comme tout est fait en partant de 0, il est difficile de comparer les taux de conversion des différents messages.

Bilan : c'est le luxe du sur-mesure. Évidemment, vous n'aurez pas le choix que de faire du 100% manuel et 100% personnel dans le cas de candidats avec lequel vous avez déjà un contact établi. De même, pour les recherches spécifiques ou nouvelles, commencer par une phase artisanale vous permettra d'affiner vos messages pour trouver le bon ton.

Faire des messages 100% à la main demande une dose d'inspiration... et d'efforts !

2 - avec un modèle de message : pour un poste pénurique mais classique

C'est quoi ? L'idée de cette stratégie est de commencer à préparer un modèle de message à l'avance (typiquement pour un poste donné) et de partir ensuite de cette base pour re-personnaliser votre message pour chaque profil. Nous ne sommes pas dans une stratégie d'automatisation puisque chaque message est agrémenté d'un côté personnel suite à l'analyse du profil.

Avantage des modèles de messages : ces messages restent personnalisés donc avec un taux de réponse a priori élevé. De plus, passer par un modèle permet de prendre du temps pour travailler la trame du message... et limiter les fautes de frappe 😉.

Inconvénients des modèles de messages : il faut préparer en amont son message, d'où une phase de setup ! Ensuite, lors d'une séance de sourcing, comme vous partez d'une trame, la tentation est grande de se reposer sur cette trame et finalement de finir par moins personnaliser. Ce qu'on voit en général avec ce type d'approche : intro personnalisée, description du poste standardisée.

Bilan : cette approche en demie-mesure est souvent un peu moins impactante que du 100% sur-mesure, mais incroyablement plus rapide. C'est donc très adapté pour des postes pénuriques mais très standardisés et finalement assez simples comme certains développeurs.


Les templates, un moyen de décupler sa productivité

3 - 100% automatisé : à réserver pour des postes où le volume prime

C'est quoi ? A l'aide d'un outil de type automatisation des réseaux sociaux (Prospectin, Phantombuster...) ou séquence de mails (Lemlist, Mixmax), vous définissez en amont vos messages d'approches puis appuyez sur un bouton pour lancer la machine. Par exemple, vous envoyez un premier message 'Bonjour #prenom' puis une relance au bout de 3 jours si pas de réponse.

Avantage de l'automatisation : ça décoiffe 💇‍♀️ ! Au fond, envoyer 500 approches en un clic est un fantasme de productivité enfin réalisé.

Inconvénients des messages automatiques : la plupart des outils peuvent personnaliser leurs messages avec nom, prénom et société de votre candidat. Mais est-ce vraiment cela la personnalisation ? Ces outils ne permettront pas de relever la saillance d' un profil de manière précise et humaine. Vous risquez donc de participer au climat de spam qui se développe sur Linkedin et qui dessert tous les recruteurs en faisant baisser les taux de réponse. De plus, la phase de préparation est cruciale en automatisation : c'est trop tard pour corriger lorsque vous avez appuyé sur le bouton 🤭 !

Bilan : nous ne pensons pas que ce type d'outils soit à bannir, loin de là ! Par contre, nous vous conseillons de les utiliser avec modération et pour des postes peu pénuriques.

Conclusion : à chaque problème sa solution !

Certains diront qu'il ne faut pas utiliser du tout d'outils d'automatisation, d'autres seront partisans du tout automatiser. Ce qu'il faut, c'est adapter ses pratiques et outils à sa cible : s'agit-il d'un public très sollicité par les recruteurs ? S'agit-il d'un public pour lequel votre discours d'approche est rodé et a déjà montré de bons taux de conversion ?
Dans tous les cas, les templates de messages seront souvent un bon intermédiaire entre automatisation en écriture manuelle à 100%. D'ailleurs, si vous voulez en savoir plus, c'est par ici !

Bon sourcing !


Vous avez aimé cet article ? Découvrez nos articles sur le même thème !