Les nouvelles limites d'envoi de message sur Linkedin

05 mai 2021

La dernière mise à jour de Linkedin a fait couler beaucoup d’encre chez les recruteurs : même avec un compte Linkedin recruiter, il n’est plus possible d’envoyer que 100 invitations par semaine contre 100 par jour auparavant. Est-ce si embêtant pour les recruteurs ? Comment s’adapter ? On vous dit tout ici ⬇️

Pourquoi Linkedin a-t-il durci sa limitation ?

La police de Linkedin sévit !

Bien sûr, nous ne sommes pas dans le secret des dieux. Néanmoins, nous pouvons faire 2 conjectures :

  • - devant l’avalanche des outils d’automatisation, nous nous retrouvons tous spammés de demandes de connexion envoyées par des robots pour le compte de recruteurs, de commerciaux et de growth hackers. Ces comportements dégradent l’expérience utilisateur sur Linkedin, il est donc logique et légitime que Linkedin s’y attaque

  • - peut-être est-ce également un mouvement de Linkedin pour promouvoir les inmails qui restent un moyen de contact sans être connecté - et donc encourager les recruteurs à passer sur des plans onéreux comportant beaucoup d’inmails

Dans tous les cas, nous sommes bien forcés de nous adapter à cette nouvelle donne !

Comment faire à présent ?

100 invitations par semaine = 20 invitations par jour ouvré… c’est donc très peu ! La situation est simple, il faut revenir à l’état d’esprit qui existait avant que Linkedin ouvre les vannes :

  • - 1 : cibler, cibler et re-cibler : vos invitations sont précieuses, vous ne pouvez plus ajouter des profils au cas où. Bien sûr, oubliez les outils d’automatisation des demandes de connexion.

  • - 2 : commencez par votre vivier : encore plus qu’avant, commencez par chercher par les profils déjà dans votre réseau. Non seulement les taux de conversion seront plus importants, mais cela vous économisera en plus vos précieuses invitations.

  • - 3 : envisagez le multi-canal. Lorsqu’un candidat est intéressant, le contacter simultanément par plusieurs canaux maximisera vos taux de conversion.

En bref : encore plus qu’avant, privilégiez qualité à quantité. Comme votre entonnoir de candidats recevra moins de candidats en entrée, c’est aux taux de conversion de s’améliorer pour compenser !

Est-ce grave, docteur ?

Nous en avions parlé ici, une des plus grandes difficultés est le faible taux de réponse sur les réseaux sociaux probablement à cause des approches volumiques. Si vous avez encore le coeur à rire, nous vous conseillons le blog suivant.

Peut-être qu’avec ses nouvelles règles, Linkedin encouragera à nouveau les comportements vertueux de sourcing qualifié ? Ou peut-être que les growth hackers s’adapteront et trouveront les failles pour continuer à contacter massivement les candidats (par exemple passer par les groupes) jusqu'à la prochaine mise à jour ? Affaire à suivre….

Bon sourcing !


Vous avez aimé cet article ? Découvrez nos articles sur le même thème !