ATS, recrutement et IA : où en est-on ?

14 mai 2020

On passe beaucoup de temps à échanger avec des recruteurs et une question récurrente est : « Huntool est un chouette ATS, voulez-vous aller plus loin et faire du matching candidat/poste ? Par exemple je mets un besoin et Huntool me sélectionne les candidats qui collent ? » Au delà de la question, on a voulu avec cet article aborder les fantasmes et peurs sous-jacents.

C’est quoi l’IA ? Sur quoi repose le "matching prédictif" ?

En simplifiant le sujet, l’intelligence artificielle se base sur des données pour établir des corrélations et donc de la connaissance (en tout cas l'IA assez mature pour tourner actuellement sur des sites grands publics, on ne va pas parler de travaux de recherche). Un des facteurs clés de succès est d’avoir des données bien structurées, au moins pour lancer la machine : les experts parlent d'entrainement de modèle.

Un exemple assez drôle pour mieux comprendre comment fonctionnent la plupart des algorithmes d’IA est cité par Luc Julia (le concepteur de Siri) ici : dans une situation qui sort complètement de l’ordinaire (un homme qui se promène en portant un panneau stop), la voiture « autonome » va s’arrêter à tort, là ou le conducteur humain va au contraire continuer son chemin.

Est-ce que le matching est l’avenir du recrutement ?

Il y a plusieurs types d’ATS correspondant à plusieurs types de recrutement. Lorsque le besoin est bien exprimé et que vous traitez un recrutement plutôt volumique de profils non volumiques, le matching peut vous être utile.

Par contre, le matching risque de ne pas marcher dans les cas suivants :

  • - les cabinets de recrutement : le plus souvent, les recrutements confiés à des cabinets sont des recrutements sur-mesure d’un « mouton à 5 pates, avec des nageoires et des ailes ». Dans le cas d’un besoin pas très bien exprimé, où les non-dits sont parfois plus importants que ce qui est dit, le matching risque de faire chou blanc : faire matcher un besoin peu clair avec une base de candidats vous donnera un résultat peu clair !

  • - les profils pénuriques : pour des recrutements de profils pénuriques, la difficulté n’est pas tant de trouver un profil ‘qui colle’ que de trouver le bon profil au bon moment, avec une approche différenciante, et via un canal moins utilisé par les autres recruteurs. Pour résumer, faire un peu différemment de tout le monde. Du coup, même un hypothétique algorithme de matching magique risque d’être vite dépassé s'il est utilisé par tous.

Recruteur devant la description du candidat idéal par un client

Hors, l’ambition d’Huntool est d’être l’ATS parfait des chasseurs, donc de ceux qui recrutent des profils (très) pénuriques ou inhabituels. Une part importante de nos clients sont des cabinets de recrutement, dont des cabinets d’Executive Search. Du coup, le matching nous semble à ce stade peu adapté.

Est-ce que toute l'IA est à jeter pour un ATS ?

Sûrement pas ! L'intelligence artificielle est un domaine très excitant qui a l’avantage de faire gagner du temps sur des tâches à faible valeur ajoutées, sans rendre plus complexes les pages des logiciels. Par exemple, nous sommes des grands fans de la fonctionnalité de Gmail qui vous propose des mots lorsque vous tapez un mail, en sachant que c’est une simple suggestion : vous êtes libres d’accepter ou de supprimer.

C’est sur cette philosophie que nous basons notre R&D, par exemple en proposant des tags à la volée lorsque vous faites votre sourcing (en apprenant sur vos choix précédents) : le but est de vous faire gagner du temps sur les taches chronophages autour du recrutement sans nous immiscer dans le coeur de votre travail, profondément humain !

Bons recrutements !


Vous avez aimé cet article ? Découvrez nos articles sur le même thème !


Vous cherchez un outil de suivi candidat ? Vous voulez probablement en savoir plus sur Huntool

Demander une démo gratuite