Les tutos sourcing : l'appel téléphonique de qualification

05 mars 2020

Félicitations, si vous avez suivi les tutos sourcing précédents, votre candidat cible a accepté de discuter avec vous au téléphone 💪 ! Quelques conseils du blog Huntool pour cette étape délicate :

Ne cherchez pas à filtrer

Même lors d'un entretien d'une heure en face à face, il reste difficile d'avoir une idée précise de l'adéquation entre un candidat et un poste. Autant dire que par téléphone l'exercice de sélection est quasi-impossible sauf si vous êtes très familier de l'exercice. En particulier, vous pourriez passer à côté de 2 types de profils :

  • - les timides du téléphone : oui, il existe de nombreux profils peu à l'aise au téléphone, dont l'entretien téléphonique est décevant. C'est effectivement génant pour un poste commercial, mais ce serait dommage d'écarter un développeur pour ce motif !

Le téléphone reste un exercice qui n'est pas naturel pour tout le monde

  • - les gens qui sont dans un mauvais contexte : ceux qui sont au travail et n'ont pas d'endroit pour s'isoler, ceux qui sont chez eux mais qui ont un problème avec leurs enfants ... L'entretien en face à face met tous les candidats dans les mêmes conditions de réussite pour vous permettre de prendre une décision équitable. Au téléphone, ce n'est pas le cas !

S'il s'agit de vos premiers recrutements, nous vous déconseillons de vous servir du premier appel pour filtrer, vous risqueriez de passer à côté de la pépite. S'il s'agit d'un candidat que vous avez sourcé, c'est que son cv correspond à ce que vous attendez. Autrement dit, n'appelez pas de candidats que vous n'avez pas envie de voir en entretien !

Ne vous perdez pas dans un pitch de poste

Il est beaucoup plus difficile de convaincre par téléphone qu'en face à face. De plus, si votre candidat vient vous voir il pourra apprécier son futur cadre de travail, "sentir" l'ambiance et voir ses futurs collègues (sauf si vous êtes un cabinet de recrutement 😛). De quoi se projeter dans le poste ! Difficile de faire passer ces informations par téléphone... Si vous commencez en sourcing, nous vous conseillons donc de ne pas tenter de "vendre" le poste dès l'appel.

L'unique but de l'appel, se rencontrer !

S'il est difficile de valider un candidat au téléphone et peu efficace de lui "vendre" le poste, alors pourquoi l'appeler ? Tout simplement pour lui donner envie de venir vous voir ! Voici un exemple de scenario d'appel :

  • - Bonjour, ice breaker et quelques mots pour savoir rapidement ce que votre candidat fait actuellement. De toute façon, si vous avez marqué recruteur dans votre signature et que votre candidat prend le temps d'échanger avec vous, ce n'est pas pour jouer au bridge : il est plus ou moins à l'écoute !

  • - Si vous avez des doutes sur des bloquages possibles (salaire, localisation, autres...), c'est le moment de tester très rapidement pour sonder si ce que vous allez proposer n'est pas complètement à côté de la plaque.

  • - Brossez en quelques mots le poste, et, si cela correspond au profil de votre interlocuteur, embrayez sur "le plus simple serait d'en parler directement autour d'un café dans les locaux, comme ça je pourrais vous montrer tout ça en vrai" ou formule du même style. Encore une fois, s'il a accepté votre appel et que vous n'avez pas identifié de bloquage, l'entretien est la suite logique de l'appel.

Tout cela est rapide : visez 5-10 minutes pour avoir un appel de 15 min ! Surtout, évitez les appels de 45min s'il s'agit de vos premiers appels de sourcing (sauf cas particulier bien sûr).

Bon sourcing !


Vous avez aimé cet article ? Découvrez nos articles sur le même thème !


Vous commencez le sourcing ? Vous avez probablement besoin d'un outil simple pour garder trace de vos profils.

Demander une démo gratuite