Comment écrire une bonne note sur un candidat ?

20 avril 2018

Si vous êtes Sherlock et que vous connaissez tout sur tout le monde, vous êtes un(e) petit(e) veinard(e). Sinon, vous allez devoir écrire des notes sur vos candidats ! Voici la recette Huntool pour écrire une excellente fiche et toucher vos candidat par la considération que vous leur témoignez :

1ère étape : Les circonstances de la rencontre

Le candidat se souvient vaguement de vous ? La première chose à faire sera de lui rappeler comment vous vous êtes rencontrés.
Cette information vous donnera des billes pour la conversation à suivre : les sujets seront différents selon le fait que la rencontre ait eu lieu dans un cadre formel ou non, dans un passé proche ou lointain… En plus, vous impressionnerez votre interlocuteur par votre mémoire… (presque) magique !

2e étape : Les leviers

Inutile de tourner autour du pot : Si vous êtes en contact avec la personne, c’est dans l'optique de la recruter. Vous avez 3 grands leviers :

  • - Ce qui fait vibrer votre candidat : est-ce le salaire/le statut ? La satisfaction intellectuelle ? les conditions de vie ? A vous de deviner... et de vous en rappeler le moment opportun !

  • - Ses frustrations dans son poste actuel : les perspectives ? La reconnaissance ? Le salaire ? Ces informations vous révèlent le négatif du portrait de poste idéal de votre candidat.

  • - Son plan de carrière rêvé : bien verbalisé, il s'agit ni plus ni moins du contrat moral entre ce candidat et son futur employeur.
A vous de prendre dans ces différentes informations clés ce qui s'applique au poste que vous allez proposer... et clarifier rapidement ce qui ne sera pas d'actualité !

3e étape : L’urgence

Rien ne sert de connaître la motivation du candidat si vous ne savez pas quand l’adresser. Votre capacité à revenir vers votre interlocuteur sera saluée, mais elle ne s’improvise pas : une note doit contenir la date (même approximative) à laquelle vous devez revenir vers la personne.
Par exemple : si votre candidat travaille sur un projet qui le passionne, vous devez connaître la date de fin de ce projet pour le rappeler au moment où il devra le quitter ...

Bonus : L’ice-breaker !

Tout connaître d’un candidat, très bien, mais comment engager la conversation sans être lourd ? L’ice-breaker est un sujet anodin, sans forcément de lien avec le problème de la personne, qui vous fera lancer la conversation de façon naturelle. Exemple : une anecdote de votre première rencontre, ou une actualité récente de son entreprise.

Vous avez aimé cet article ? Vous voulez probablement mieux chasser !

Je teste Huntool