Comment réussir l’onboarding de ses recrues ?

29 août 2018

Selon une étude publiée par Deloitte, 20% des salariés pensent quitter leur entreprise dès leur premier jour. A quoi sert de recruter les meilleurs talents si l’on est incapables de les conserver dans ses équipes ? Nous sommes donc allés demander à des experts du sujet, Workelo, leurs meilleurs conseils pour un onboarding réussi.

1- Le premier jour...

Pour faire grosse impression à une recrue, il est essentiel que soient présents le premier jour :

  • - son/sa futur(e) manager, pour ne pas laisser le collaborateur seul
  • - un programme clair, communiqué à la fois au nouveau salarié et au reste de l’équipe
  • - son futur matériel : ça semble évident, mais l’oublier serait terrible !

Evitez au maximum de noyer votre nouveau collaborateur sous les papiers à remplir : plus l’administratif a été prévu en amont, mieux c’est.

2 - … mais pas seulement !

Ne croyez pas qu’après son premier jour, le collaborateur sait tout. Il va être bombardé d’informations pendant (au moins) sa première semaine, et son intégration peut durer jusqu’à 1 an ! L’intégration ne dure pas une journée, et là encore, il y a des best practices :

  • prévoir une période d’intégration qui s’étale dans le temps
  • ne pas accumuler les informations/rencontres/formations sur les premiers jours, les espacer
  • assigner un parrain au collaborateur pour qu’il ait un guide à qui poser ses questions

3 - Documentez vos actions

Vos onboardings resteront ratés si vous ne mettez pas vos actions à l’écrit : vous oublierez forcément des étapes clés ! Selon Alexandre de Workelo, 60% des entreprises n'ont même pas de processus d'onboarding écrit. Pour faire partie des bons élèves, c’est simple : écrivez tout ce que vous faites !

4 - Demandez du feedback

90% des salariés décident de rester ou non dans l’entreprise durant leur période d’intégration : avez-vous vraiment envie de partir du principe qu’elle est bonne sans le vérifier ? Récolter l’avis des recrues sur son onboarding est essentiel.

Bonus - Et pour les cabinets ?

En tant que cabinet, la réussite de l’onboarding chez vos clients est un enjeu pour vous : vous avez tout intérêt à ce que les recrues que vous leur présentez restent dans l’entreprise. Vous devez donc challenger votre client sur son onboarding existant, et échanger avec le candidat pour le guider et déceler d’éventuels obstacles dans son intégration.


Pour aller plus loin sur le sujet, Alexandre de Workelo est notamment intervenu dans un épisode du podcast GOW, et vous pouvez également retrouver tous leurs articles sur leur blog !

Vous avez aimé cet article ? Vous voulez probablement mieux chasser !

Je teste Huntool