Autopsie d'un parcours candidat

21 février 2019

Pour nous mettre dans la peau d'un candidat nous avons discuté avec Laure (*) de sa candidature dans une startup techno. Ce parcours candidat raté est l'occasion de revenir sur les basiques du recrutement, en 3 points :

1 - Communiquez vite et souvent

Expérience candidat : Suite à sa candidature, Laure reçoit un mail de bonne réception puis... plus rien pendant 15 jours.

Ce que ressent la candidate :
- Elle pense d'abord que son CV n'a pas été retenu (ce qui n'était pas le cas) et commence à rencontrer d'autres recruteurs -> vous courrez le risque de voir un candidat partir à la concurrence.
- Elle projette ensuite son expérience candidat sur la société : 's'il faut 3 semaines pour savoir si mon CV colle ou pas, n'importe quelle décision prendra également 3 semaines' -> plus grave, c'est votre marque employeur qui est menacée si vous voulez véhiculer une image de dynamisme.



'ça n'a pas l'air une société aussi dynamique que dans l'annonce'

2 - Soyez transparents sur les éventuels loupés

Expérience candidat : Laure reçoit un message 'mon agenda est très rempli la semaine prochaine, je t'appelle dans 15 jours'. Par hasard, Laure apprend ensuite que son recruteur était en fait en congés cette semaine.

Ce que ressent la candidate :
- Un lien de confiance rompu avec le recruteur. Mentir sciemment (même par omission) à un candidat casse bien sûr toute votre relation.
- Au delà du comportement individuel du recruteur, c'est la question du fonctionnement d'équipe qui se pose. 'Vais-je travailler dans une société où les gens cachent leurs erreurs, même minimes'.

3 - Factualisez votre communication

Expérience candidat : Laure passe finalement l'entretien avec le recruteur. Le recruteur l'appelle pour lui expliquer qu'elle n'est pas prise, en motivant son refus par un ressenti.

Ce que ressent la candidate :
- En ne se basant pas sur des éléments factuels (formation, expérience, verbatims), les motifs de la décision n'ont pas convaincu Laure qui a la sensation désagréable que la 'vraie' raison n'a pas été dite.
- Appeler le candidat pour lui signifier un refus a 2 buts : premièrement, faire un retour à quelqu'un qui a investi du temps pour votre société. Et deuxièmement, fortifier la marque employeur en clarifiant pour le candidat les critères de sélection.
Mais si les critères ne décision ne sont pas verbalisés ou pas factualisés, ce qui restera du parcours candidat sera une impression floue de non-dits.

Morale de l'histoire

A l'heure de Glassdoor, proposer une mauvaise expérience candidat revient à mettre en péril sa marque employeur. Dans ce cas, développer une excellente stratégie de sourcing reviendrait à se retrouver avec une grande casserole .... trouée 😛 !



(*)Evidemment sur ce type d'interviews nous changons les prénoms, lieux et tout signe distinctif !

Vous avez aimé cet article ? Vous voulez probablement gagner du temps dans votre sourcing !

Je veux une démo !